Lorsque 2 pépites numériques de Techn’hom, Trinaps et Euro Cfd créent le data center Extendo…

Publié le 18 mars 2021

TRINAPS, opérateur télécom indépendant sur Techn’hom depuis près de 15 ans

Fabien Hazebroucq et Gauthier Douchet, co-dirigeants de Trinaps

TRINAPS est un opérateur télécom indépendant, dédié aux entreprises (PME ou grandes comptes) ainsi qu’aux collectivités ; son credo :  transporter et protéger les données des entreprises. Opérant son propre réseau, Trinaps a au fil du temps développé 4 expertises : internet et connectivité (fibre optique), téléphonie, réseaux WIFI et plus récemment, les services hébergés dans son propre data center ; Extendo est un centre de données 100 % local qu’ils viennent de créer.

A l’origine 3, les 2 dirigeants actuels de Trinaps Gauthier Douchet et Fabien Hazebroucq, se sont rencontrés à l’UTBM où ils ont fait leurs études d’ingénieur. Des projets associatifs les ayant rapprochés, ils ont finalement eu l’idée de créer ensemble TRINAPS. Dès leur installation sur Techn’hom en 2007, ils sont sollicités par Tandem pour gérer le réseau de fibre optique et WIFI maillé du parc Techn’hom, un projet déjà très innovant pour l’époque et un contrat qui leur met le pied à l’étrier.

Un data center 100 % franc-comtois

Pour Trinaps, Techn’hom et Extendo se renforcent mutuellement. Du fait de la présence d’entreprises importantes, le réseau électrique est de très bonne qualité sur le parc, ce qui garantit une sécurité électrique appréciable pour le centre de données. Techn’hom, grâce à Trinaps, est aussi devenu un nœud de réseau opérateur qui peut se connecter n’importe où, un autre aspect très bénéfique. Enfin, sur le plan commercial, être localisé au cœur d’un éco-système aussi actif permet de nouer de nombreux partenariats : avec l’Université de Technologie (UTBM) ou avec les autres entreprises du parc, telles qu’H2SYS pour le projet Hydata (voir ci-dessous) par exemple.

Pour Techn’hom, il est évident que ce nouvel outil est un plus. Trinaps espère d’ailleurs qu’il jouera son rôle en termes d’animation et de contribution au développement des entreprises. Il a également démontré la capacité de Tandem en tant que maître d’ouvrage de cette installation, à accueillir un système technique aussi pointu, avec un cahier des charges strict tant au niveau de la sécurité que des besoins énergétiques.

« Nous pensons que la présence du data center va participer au développement de l’écosystème numérique, aux côtés de l’Utbm et des PME présentes sur le parc »

Les clients sont, dans l’immédiat des sociétés informatiques qui souhaitent enrichir leur offre de services

Il faut à présent « évangéliser », convaincre les entreprises, en particulier les PME, qu’externaliser les données dans ce data center leur apportera à la fois davantage de sécurité et de maîtrise. Les clients ciblés pour le moment sont des sociétés informatiques qui utilisent cet outil pour prolonger leur propre offre de services (par exemple leur offre de stockage de données) ou encore les collectivités locales.

« Nous offrons une solution 100 % française ; c’est important que les entreprises puissent avoir un contact direct avec les personnes qui gèrent leurs données, qu’elles puissent venir nous voir et être sûres qu’en cas de problème les entreprises, leurs données, seront protégées par la législation française et européenne avec le RGPD ».

L’expérimentation Hydata ou comment décarboner le numérique grâce à l’hydrogène

Il s’agit d’une innovation assez pointue encore jamais réalisée en France. Le but est d’optimiser l’impact énergétique du centre de données en l’alimentant sans émissions de CO2 avec une solution non polluante et non bruyante. Avec plusieurs partenaires régionaux, le FC Lab et H2SYS de Tech’hom, Mahytech à Dole, et l’Université de Franche-Comté, l’expérimentation Hydata a vu le jour. L’objectif est de créer un démontrateur 100 % franc-comtois pour prouver la faisabilité de l’alimentation en hydrogène d’un data center.

Une première phase du démonstrateur, intégrant une baie informatique alimentée par le générateur hybride à hydrogène conçu pour le projet, a fait l’objet d’une démonstration le 16 mars dernier à Belfort. Cet ensemble a permis de valider le bon fonctionnement et les performances en vue d’une reprise instantanée de l’alimentation électrique des serveurs en cas de panne soudaine du réseau électrique.

« Microsoft, Apple, Siemens, Athos sont tous sur le coup et l’idée c’était d’être les premiers à le faire réellement en France ».

Tandem et Trinaps, partenaires au long cours

Fabien Hazebroucq souligne l’importante transformation de Techn’hom. A l’époque étudiant à l’UTBM, il avait la sensation d’un espace un peu en friche. « C’était un peu Germinal pour nous, dans l’imaginaire ».

A partir de 2005, il y a eu tout le programme de requalification, des travaux d’embellissement, un ensemble de services nouveaux qui ont rendus le parc pratique, agréable et très vivant. Cette transformation portée par Tandem est une vraie réussite à laquelle les visiteurs, les clients sont très sensibles.

Comme le rappelle Fabien Hazebroucq, Trinaps et Tandem sont des partenaires proches, dont la collaboration ne date pas d’hier.  Il souligne d’ailleurs avoir toujours bénéficié de l’écoute et pu compter sur le soutien de Tandem dans les étapes de développement de Trinaps y compris lors de ses paris les plus ambitieux tel ce projet de Data Center.

« Notre approche gagnant/gagnant est historique, sachant que nous avons un objectif en commun :  faire que les entreprises de Techn’hom soient les mieux outillées possibles pour l’avenir ».