H2SYS, première start up issue de la recherche hydrogène sur Techn’hom

Publié le 4 mars 2021

Avec l’aide de TANDEM expert en immobilier d’entreprise et propriétaire-bailleur, la start up H2SYS a fait le choix de Techn’Hom pour son implantation sur Belfort. Un bail a été signé le 2 février dernier et des travaux d’aménagement sont en cours. Retour sur un parcours.

Le choix de l’hydrogène pour ses vertus

« Pur produit de Bourgogne Franche-Comté », comme il aime à le souligner, Sébastien Faivre, président et co-fondateur de H2SYS était destiné à devenir footballeur professionnel ; c’était avant de s’orienter vers un parcours dans l’électricité et l’énergie. Après avoir été chef de projet en Allemagne, avoir suivi un parcours personnalisé à l’UTBM, il obtient dans le même temps un double-diplôme en management d’entreprise avec en tête déjà, le rêve de créer son entreprise. Une opportunité se présente à lui en 2011 pour devenir chef de projet dans le domaine de l’hydrogène. Un choix proche de ses valeurs, qu’il effectue après un passage chez Alstom Power où il met en en place des centrales au charbon, au fuel, au gaz ; autant de solutions qui lui paraissaient de moins en moins compatibles avec le réchauffement climatique et ses conséquences pour la planète.

Grand sportif, Sébastien Faivre a le goût du challenge ; son projet de création d’une société dans l’hydrogène murit rapidement avec quelques-uns de ses collègues du FC Lab belfortain. Les études de marché confirment le positionnement, la recherche de financement s’engage en 2015 ainsi que le développement des premiers prototypes ; la commercialisation est lancée en 2017.

L’hydrogène a la cote

Selon Sébastien Faivre, des années 2000 à aujourd’hui c’est un sujet qui a changé d’échelle. À l’origine, le Japon, la Corée ou encore la Californie étaient précurseurs. Aujourd’hui, l’Europe et la Chine, après des investissements dans les batteries et les panneaux solaires, entrent dans la course. La conjonction de plusieurs facteurs peut permettre d’expliquer ce regain d’intérêt pour l’hydrogène : une prise de conscience plus forte, qui pousse maintenant à agir plus rapidement et plus efficacement contre le réchauffement climatique. Ensuite, il y a l’attention que chacun porte désormais à la provenance et à la façon dont sont produits les objets et les technologies de notre quotidien ; l’hydrogène a l’intérêt de pouvoir être produit localement. Et dans le même temps, les plans nationaux lancés par la plupart des pays européens, créent d’importantes opportunités d’affaires.


« L’hydrogène comme vecteur énergie, ça fait sens à Belfort ». Sébastien Faivre, H2SYS

Belfort possède un avantage historique en ayant investi dès 1999 sur des activités de recherche dans cette technologie. Ensuite, la puissance de ce bassin à la fois automobile et énergie, unique en France, est un environnement très propice pour l’essor d’une nouvelle filière industrielle.

C’est aussi pour ça que H2SYS fait le choix de s’implanter à Belfort. Tandem est entré en piste assez tôt dans le projet immobilier de l’entreprise, avec une offre de bâtiments sur Techn’hom variée et adaptée aux activités industrielles. L’un des enjeux du projet immobilier, c’était de coller à l’activité telle qu’elle est envisagée aujourd’hui, au stade de la création de l’activité, mais en anticipant aussi sur une possible évolution à la hausse.

Bâtiment FC LAB sur Techn’hom

Dans ce choix d’implantation, il y avait aussi la volonté de rester proche du FC Lab afin de préserver une partie de l’activité R&D. Dans tous les cas, le choix du Nord Franche-Comté s’imposait. Son écosystème de sous-traitants industriels (usinage, tolerie fine, faisceaux électriques, traitement de surface etc.) est un point d’appui pour H2SYS, un écosystème qui voit d’un bon œil cette diversification dans l’hydrogène. On peut citer aussi l’importance de l’arrivée d’Isthy dont la proximité sera un plus. Cela va faciliter certaines opérations de certification qui sans cela seraient faites en Hollande.

« Nous avons fait en sorte de faire une proposition immobilière qui puisse être évolutive »

Céline Lebot, responsable commerciale chez Tandem a accompagné H2SYS dans la recherche d’une solution immobilière adaptée. H2SYS s’apprêtant à clore sa phase dite de « maturation technologique » au sein du FC LAB, pour passer en phase de production industrielle, il a fallu inventer une solution qui corresponde à ce qu’est l’entreprise aujourd’hui mais aussi à ce qu’elle pourrait devenir assez rapidement.

« Nous avons profité de la libération récente d’un vaste espace de 1 238m², à proximité immédiate de l’UTBM et de ses labos, dans lequel nous avons conçu un programme d’aménagement sur mesure ». Céline Lebot, Tandem

Les travaux engagés, d’un montant de 416 000 € sont financés par Tandem et entrent dans le calcul du loyer de H2SYS. Il s’agit de créer 326 m² de bureaux et espaces de réunion, d’aménager un atelier de 912m² avec des espaces de production et de logistique ainsi qu’un showroom. Les locaux seront livrés courant juin 2021.

Dans l’attente de ses futurs locaux et afin de permettre à H2SYS de faire face à ses engagements pour la durée des travaux, Tandem met à disposition sur Techn’hom, un local provisoire de 354 m² qui va permettre à la jeune pousse d’accueillir son équipe (désormais 15 personnes) et préparer dans de bonnes conditions le lancement de sa phase production. En 2021, H2SYS espère doubler son chiffre d’affaire et rêve d’une belle inauguration de ses nouveaux locaux en Septembre. Un ministre peut-être et pourquoi pas tenir ici une prochaine réunion du Conseil National de l’Hydrogène, la 1ère ayant eu lieu à Albi en février dernier !